Social:

La loi adoptée ce lundi par l’Assemblée Nationale, prévoit des sanctions allant jusqu’à l’emprisonnement contre les mendiants. Des mendiants rencontrés dans différentes rues du centre ville dénoncent cette loi.

5
Elle vit de la mendicité avec ses deux enfants

Ils estiment que le gouvernement devrait plutôt les assister, les aider à survivre. «Moi je suis dans cette situation depuis la crise de 1993. Toute ma famille a été emportée par la guerre. Je dois mendier pour vivre», se désole un vieil homme.

2
Une vielle femme mendiant dans la rue

«Si je suis ici ce n’est pas parce que ça me plait. C’est juste pour trouver de quoi mettre sous la dent», nous confie une vielle femme. Ils se disent démunis de tout. «Si par exemple on pouvait nous donner une propriété ce serait mieux», réclament certains. «Si on nous donnait un capital on pourrait faire du commerce», ajoutent d’autres.

DES DÉPUTÉS RECOMMANDENT UNE POLITIQUE APPROPRIÉE

Lors de l’ analyse du projet de loi, certains députés ont exprimé leurs inquiétudes faisant allusion au fait que parmi les mendiants figurent des handicapés, des malades mentaux , des orphelins et même des veuves qui n’ ont pas où aller. «Avant de les emprisonner, il faudrait d’ abord savoir les raisons qui les poussent à mendier », recommande un député.

@Ivoomo: #FLASH_Hiryanohino

Laisser un commentaire