ÉMISSION PUBLIQUE : LE RWANDA DECLARÉ « ENNEMI » DU BURUNDI

Actualités

C’est une annonce faite par le président burundais, Pierre Nkurunziza, ce jeudi, lors d’une émission publique, tenue à Gitega (Capitale politique). Le chef de l’Etat fait allusion à l’attaque meurtrière d’un poste militaire par les hommes armés non identifiés, dans la nuit du 16 au 17 novembre, en province du nord-ouest de Cibitoke (à quelques kilomètres de la frontière avec le Rwanda).

Selon Pierre Nkurunziza, ce sont bel et bien des militaires rwandais qui l’ont menée. « Ce que les Burundais doivent comprendre ici est que le Rwanda a attaqué le Burundi. Donc, l’ennemi a attaqué le Burundi. C’est l’ennemi qui a attaqué le Burundi », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Cela n’est pas nouveau. En 2014 le Rwanda a fait de même, en 2015, même en 2016, … ».

Les relations entre les deux pays se sont détériorées depuis l’annonce du président, Nkurunziza, en 2015, de briguer un troisième mandat jugé « illégal » par une partie de Burundais. Les autorités burundaises ont, à plusieurs reprises accusé le voisin du nord d’héberger les putschistes et d’appuyer les groupes armés qui attaques le Burundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.